Maxime ZECCHINI

Pianiste

Français English

  • Gilles Macassar - Télérama

    Valide de ses deux mains mais subjugué par ce répertoire singulier, le jeune pianiste français Maxime Zecchini lui consacre une anthologie discographique passionnante

    Télérama FFFF

    Gilles Macassar - Télérama

  • le Monde

    Soldat des temps modernes, Maxime Zecchini a donné du chef-d’œuvre ravélien une lecture impressionnante tant sur le plan purement pianistique que de l’expression musicale.

    "Marie-Aude Roux, Le Monde"

    le Monde

  • Classica

    D'emblée, on est fasciné par la virtuosité de cette fameuse main gauche, qui donne l'illusion d'avoir dix doigts, se déplace à une allure vertigineuse de l'extrême grave à l'extrême aigu, multiplie les plains sonores et enchaîne avec aisance des traits perilleux. Mais au-delà des particularités techniques, c'est un véritable panorama de l'école française que donne à voir Zecchini : de Bruno Mantovani à Nicolas Bacri, divers styles sont convoqués, mais on reste néanmoins frappé par l'unité de l'ensemble.

    Sarah Léon, magazine Classica

    Classica

  • Diapason

    Magazine Diapason

    Diapason

  • La Lettre du Musicien

    La démarche de Maxime Zecchini est des plus audacieuses : le jeune pianiste français, a entrepris de remettre à l’honneur le répertoire pour la main gauche. Il consacre ainsi une anthologie discographique en quatre volumes à cette littérature bien souvent absente des salles de concert. Des pièces majeures du répertoire pour la main gauche. Une gageure !

    La Lettre du Musicien

  • Hifi Vidéo

    Maxime Zecchini nous ferait presque oublier l’incroyable prouesse de virtuosité qu’il réalise en nous livrant les mélodies dans toute leur beauté dépouillée sans la moindre sensation de frustration. Il ressort de son interprétation virtuose une ambiance magique, profonde, inattendue

    Hifi Vidéo

  • Le Républicain Lorrain

    Aussitôt que les doigts du pianiste Maxime Zecchini ont touché le clavier, la magie a opéré; et le public, enchanté, a rappelé le jeune pianiste pour trois bis

    Le Républicain Lorrain

  • Valeurs Actuelles

    Excellente idée que cette anthologie dédiée aux œuvres pour la main gauche, confié aux doigts déjà experts du jeune français Maxime Zecchini. Un régal

    Valeurs Actuelles

  • La Dépêche du Sud-Ouest

    Un pianiste star : son ton est franc, son clavier, transparent. Son interprétation de Liszt est splendide. Il est jeune, extrêmement doué et il a présenté pour un finale spectaculaire une de ses propres compositions. La réponse du public ? Un Enthousiasme illimité

    La Dépêche du Sud-Ouest

  • Audiofederation.fr

    Une excursion spectaculaire du répertoire de la main gauche. L'écoute est particulièrement intense. La prise de son rend impeccablement justice à ce que la musique procure en termes d'émotion

    Audiofederation.fr

  • Titre ici

    Citation, ... texte, ...

    test-file

    Titre ici

  • L'Echo

    Lauréat de la Fondation Cziffra à l’âge de 23 ans, de nombreux critiques ont insisté sur la puissance de la main gauche de Maxime Zecchini. Il était donc le partenaire idéal de cette entreprise et il faut diablement tendre l’oreille pour admettre que cette anthologie est l’œuvre d’une seule main ! Une perle musicale rare. On attend avec une impatience certaine les volumes suivants de cette anthologie

    L'Echo

  • Pianiste
  • Suddeutsche Zeitung

    Article Suddeutsche Zeitung

    Suddeutsche Zeitung

  • Frankfurte Allgemeine

    Article Frankfurte Allgemeine

    Frankfurte Allgemeine

  • ResMusica

    Une visite impressionnante du répertoire de la main gauche. Ce jeune musicien étonne par la virtuosité de son jeu. Le résultat est époustouflant, et il faut une imagination surhumaine pour ne pas entendre une main droite. L’auditeur restera en étonnement constant et rien ne nous interdira de poursuivre avec Maxime Zecchini l’exploration de ce répertoire méconnu, qui transforme par moment la curiosité en nécessité

    ResMusica